[Total : 4    Moyenne : 3.3/5]

Seulement 1400 espèces d’insectes sont vraiment comestibles. Ce sont des aliments très Ă©conomiques et prĂ©sents en tel nombre sur la planète qu’ont ne risquent jamais d’en manquer.

Il vous suffit seulement de faire un petit tour dans votre jardin ou en forêt pour non seulement acquérir son dîner du soir, mais aussi le petit-déjeuner ou le déjeuner du lendemain (ce que nous déconseillons quand même tout particulièrement, car la traçabilité n’est pas assurée et vous ne savez pas ce qu’ils ont mangé avant. Et le processus de déshydratation est long et fastidieux).
Faciles à cuire et à préparer, malgré des recettes peut-être assez complexes, les insectes comestibles sont aujourd’hui une mode culinaire ayant le vent en poupe en ce moment et il est des insectes qui sont vraiment goûteux, les ver de bambou biologique.

Recette de vers de bambou biologiques en salade

Recette de vers de bambou biologiques en salade

LE VER DE BAMBOU EN QUELQUES LIGNES
Pour info, sachez que le ver de bambou biologique est un insecte naturellement originaire de Thaïlande (mais qu’on trouve maintenant dans pas mal d’endroits du monde). En Thaïlande, cet insecte est très apprécié et constitue même l’ingrédient essentiel de plusieurs spécialités locales. Les touristes qui viennent visiter ce pays ne manquent pas l’occasion de goûter à toutes sortes de choses insolites, et les insectes comestibles comme le ver de bambou est généralement un met apprécié et qui satisfera leur curiosité.
Peut-être n’aurez-vous jamais envie d’aller visiter la Thaïlande, mais vous pouvez nous croire, vous ratez une occasion en or de goûter à ces petites bestioles. D’autant plus que vous auriez l’occasion de savourer un bon plat de vers de bambou biologique, rempli de protéines, de nutriments, de minéraux et d’un goût sacrément bizarre.

VOUS AUSSI, MANGEZ DES INSECTES !
Manger des insectes, c’est comme manger ce que la nature à de plus simple à vous offrir. Et il n’existe pas grand-chose de plus sain qu’un ver de bambou biologique. Vous aurez peut-être l’impression de manger un truc vraiment bizarre la première fois, mais une fois avalé, il est fort à parier vous vous rendrez vite compte du goût unique de cet insecte comestible pas comme les autres. Si vous voulez gagner un max de protéines très saines, alors il n’existe pas beaucoup d’autres alternatives que les vers de bambou thaïlandais.
La nouvelle année est passée depuis un certain temps maintenant mais il n’est jamais trop tard pour prendre de bonnes initiatives, et s’essayer à l’entomophagie n’est pas une mauvaise idée.
Commencez donc par goûter à nos vers de bambou biologique, vous nous en direz des nouvelles !


[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Dans les rĂ©gions les plus pauvres de ThaĂŻlande, les fermes d’insectes comestibles biologiques apportent une nouvelle source de revenus aux habitants qui dĂ©pendaient jusqu’Ă  lors d’une agriculture prĂ©caire.

Les criquets qui y sont Ă©levĂ©s font dĂ©sormais le rĂ©gal des consommateurs asiatiques et, de plus en plus, de certains Occidentaux qui s’y intĂ©ressent. Ils procurent aussi l’autosuffisance alimentaire aux habitants de la rĂ©gion, et bien davantage !

Boontham, un fermier de 47 ans qui s’est lancĂ© dans cet Ă©levage il y a 4 ans, avec peu de dĂ©penses d’investissement et d’entretien, fait dĂ©sormais un profit de 3.000 dollars par an [le revenu moyen est d’environ 2.200 dollars par an dans cette rĂ©gion peu dĂ©veloppĂ©e]. Et son voisin a pu emmener son fils Ă  l’universitĂ© grâce Ă  cette pratique. Les Ă©leveurs de criquets ont depuis formĂ© une coopĂ©rative avec l’appui des autoritĂ©s locales et de l’universitĂ© de Khon Kaen (un Ă©tablissement impliquĂ© dans le soutien Ă  cette forme d’Ă©levage).

Ferme d'Ă©levage d'insectes comestibles bio en ThaĂŻlande

Ferme d’Ă©levage d’insectes comestibles bio en ThaĂŻlande

A l’Ă©chelle du pays, plus de 20.000 fermes d’insectes comestibles biologiques sont enregistrĂ©es, la plupart d’entre elles sont de petites exploitations familiales. Elles produisent 7.500 tonnes de bestioles bien croquantes qui en font la première nation productrice de ce type de nourriture dans le monde.

Selon la FAO, les insectes biologiques font partie du régime alimentaire habituel dans plus de 100 pays avec plus de 1.600 espèces consommées. En Chine, on les consomme depuis 5.000 ans et on leur attribue même des propriétés médicinales, par exemple aux cafards qui sont de plus en plus élevés pour ce motif ! En Thaïlande, environ 200 espèces sont consommées dans toutes les classes sociales (pas seulement chez les populations rurales pauvres).

Les petits Ă©levages d’insectes sont encouragĂ©s par la FAO (rapport de cette institution paru en 2013) en raison de leur faible coĂ»t, du complĂ©ment de revenus qu’ils procurent aux habitants, de leur intĂ©rĂŞt nutritionnel et de leur faible impact sur l’environnement. De plus, ils peuvent ĂŞtre rĂ©utilisĂ©s dans l’alimentation des poissons et volailles. Consommer des insectes biologiques est aussi une mĂ©thode Ă©cologique pour lutter contre des ravageurs. Suivant l’exemple thaĂŻlandais, des pays comme le Ghana et le Laos dĂ©veloppent dĂ©sormais des Ă©levages d’insectes biologiques familiaux.

L’Ă©levage d’insectes comestibles biologiques ne nĂ©cessite pas de produits d’origine animale, d’antibiotiques ni d’hormones de croissance, et peu d’eau ou de nourriture. Produire 1 livre [env. 450 grammes] de boeuf nĂ©cessite plus de 10.000 litres d’eau et 11 kg de vĂ©gĂ©taux, contre 3 litres d’eau et 900 grammes de vĂ©gĂ©taux pour le poids Ă©quivalent en viande de criquets !

Une portion de 170 grammes de criquets comprend beaucoup plus de vitamine B12 et deux fois moins de graisses saturĂ©es que l’Ă©quivalent en viande de boeuf.

Ce qui fait que mĂŞme les Occidentaux commencent Ă  s’y intĂ©resser…

Par exemple, des barres énergétiques aux criquets sont commercialisées aux Etats-Unis (qui voient apparaître leurs premières fermes à insectes biologiques destinés à la consommation humaines), alors que des restaurants de Paris ou Londres servent des tapas et des sandwichs aux chenilles !

Une fois passĂ©s les blocages d’ordre psychologique ou culturel, il apparaĂ®t que les insectes biologiques sont très agrĂ©ables Ă  manger ! Les criquets sont croustillants et leur saveur rappelle la noisette, les “vers de bambou” [chenilles d’un papillon de nuit] font penser Ă  des chips sans sel, les larves de charançons du palmier [que l’on connaĂ®t aussi comme un ravageur des dattiers sur la CĂ´te d’Azur !] ont un goĂ»t de soupe au bacon douce !

Source : Huffington Post


[Total : 2    Moyenne : 4/5]

D’ici quelques décennies, les insectes comestibles bio pourraient bien évincer le steak de nos assiettes. Nous en avons goûté pour vous.

L’Ă©picerie fine Nulle part ailleurs de la rue Saint-Nicolas Ă  Poitiers, propose entre autres produits plus conventionnels, des criquets et autres vers molitors aromatisĂ©s. Tomate et poivre pour les premiers ou ail et fines herbes pour les seconds, ces insectes de la marque Jimini’s n’ont finalement que l’apparence de rĂ©pugnante. En bouche, les deux espèces frites sont croustillantes puis fondantes après mastication. Si l’insecte semble insipide, l’ail est très prononcĂ© sur le molitor et la prĂ©paration tomate et poivre est quant Ă  elle d’une surprenante justesse. Les deux produits sont en revanche très salĂ©s. Comme leurs prix. Il vous faudra dĂ©bourser 8,90 € pour une boĂ®te d’une quinzaine de criquets ou d’une centaine de molitors. Ils se marieront parfaitement avec un apĂ©ritif, pour surprendre vos amis.

Plat d'insectes comestibles

Plat d’insectes comestibles

Pourquoi consommer des insectes bio ?

Depuis des millĂ©naires, l’homme moderne ou homo sapiens est entomophage. En d’autres termes, il consomme des insectes bio. VoilĂ  quelques siècles que nous autres, occidentaux, avons rompu avec cette habitude alimentaire. Ces animaux, considĂ©rĂ©s comme nuisibles, sont par ailleurs largement consommĂ©s en Asie ou en Afrique. Depuis quelques annĂ©es, nous observons en Europe un regain de notoriĂ©tĂ© pour ces mets Ă  l’aspect peu ragoĂ»tant. PlĂ©biscitĂ©s par les dĂ©fenseurs de l’environnement, les insectes comestibles bio sont une alternative efficace Ă  la viande de bĹ“uf. Notamment en terme de production de gaz Ă  effet de serre et de consommation d’Ă©nergie. D’autant que ces spĂ©cimens sont riches en protĂ©ines et pauvres en graisses.

Briser les barrières gustatives et psychologiques

Vous en avez peut-ĂŞtre mĂŞme dĂ©jĂ  consommĂ©s sans le savoir, le très utilisĂ© colorant E120 (rouge) Ă©tant fabriquĂ© avec le corps sĂ©chĂ© de la cochenille du chĂŞne kermès. Toutes les conditions sont donc rĂ©unies pour que le criquet supplante notre traditionnel steak hachĂ©. Restent Ă  briser les barrières gustatives et psychologiques. Si pour la rĂ©ticence psychologique, vous devrez vous armer de votre seul courage. Pour la saveur, vous pouvez nous faire confiance, l’insecte se laisse dĂ©guster.